Have you seen the workshop reports?

Click here to browse through the sessions!

Bulletin

Recevez toutes les dernières actualités

NAME

EMAIL

captcha

Tweets

  • New tweet coming soon...
    really soon...
  • IACC

    Hôtes & Organisateurs

    Programme mondial de gouvernance transparente et de responsabilisation

    Le Conseil de l’IACC
    Le conseil de l’IACC supervise l’ensemble de l’IACC. Il a été créé en septembre 1996 avec Transparency International (TI) comme secrétariat. La vocation principale du conseil consiste à dispenser des conseils et apporter un soutien à l’hôte de la conférence ainsi que de s’assurer que la conférence se tient conformément aux principes figurant dans les directives définies.

    Au même titre que TI, le Conseil contribue largement au succès et au suivi de chaque IACC. Il fournit un soutien complet en vue de parvenir aux objectifs de la conférence. Les directives stipulent que les objectifs consistent à « …encourager l’échange mondial d’expériences et de méthodologies dans le contrôle de la corruption, ainsi que la coopération internationale entre les institutions et les citoyens du monde entier.

    Membres du conseil IACC :
    Barry O’Keefe, AM QC, Chair, IACC Council
    Jose Ugaz Benitez, Forno & Ugaz Abogados
    Jermyn Brooks, Chair, TI Business Advisory Board
    Katherine Marshall, Georgetown’s Berkley Center for Religion
    Medhi Krongkaew, Commissioner, Thailand National Anti-Corruption Commission
    Akere Muna, Vice Chair, Transparency International
    Augustin Ruzindana, APNAC
    Michael Hershman, President and CEO, The Fairfax Group

    Le Comité du programme de l’IACC
    Le comité du programme de l’IACC dispense des conseils pour l’élaboration du programme de la conférence. Le comité est composé de 15 membres maximum, dont le Président du conseil IACC, un représentant du gouvernement hôte, la section nationale de TI et TI. Les membres restant incluent les représentants des institutions internationales partenaires ou d ‘autres institutions indépendantes participant à la lutte contre la corruption. Le gouvernement et la section nationale de TI sont activement impliqués dans l’élaboration du programme à travers leurs représentants.

    Membres du comité de programme :
    Professeur Pakdee Pathisiri, Commissionnaire, Commission Nationale Thaïlandaise contre la corruption.
    Magdalena Spulveda Carmona, Directrice des recherches, Comité international des droits de l’homme.
    Phil Matsheza, Conseiller Anti-corruption, UNDP
    Maria O’Donnell, journaliste d’enquête.
    Dr. Utis Kaothien, Député Secrétaire General du comité national du développement économique et social de la Thaïlande.
    Christiaan Poortman, Directeur des programmes mondiaux, ‘Transparency International’
    Dr. Juree Vichit-Vadakan, ‘Transparency Thailand’.
    Ase Grodeland, en tête des recherches, Institut Chr. Michelsen (CMI)
    Jacob Werksman, Directeur de programme, Programme d’Instituts et de Gouvernance, Institut des Ressources Mondiales.
    Diane Kohn, Conseiller Anti-corruption, Département de l’état des Etats Unis.

    Transparence Internationale – Secrétariat
    TI fait office de secrétariat pour le conseil de l’IACC et pour le comité de programme de chaque conférence. TI dispense des conseils et apporte son soutien aux hôtes de chaque conférence au nom du conseil de l’IACC. TI est aussi responsable de la préparation et de la mise en œuvre du programme de la conférence ; Cela comprend la communication avec un large éventail d’organismes et de personnes en première ligne dans la lutte contre la corruption. Le recueil de propositions de programme ainsi que la préparation des sessions plénières et ateliers font aussi parti de la responsabilité de TI. Finalement, TI aide le pays hôte sur les questions de marketing, apporte un soutien logistique et s’efforce de financer les délégués participants.

    Miklos Marschall, Directeur de l’IACC, TI
    Roberto Perez-Rocha, Manageur de l’IACC, TI
    Paula O’Malley, Membre de l’IACC, TI
    Sophie Amelia Mendes, Membre de l’IACC, TI

    ‘Transparency International’ – Thaïlande
    ‘Transparency Thailand’, la section nationale du royaume faisant partie intégrante de ‘Transparency International’ (TI), a été fondée en 1998 en réponse à une préoccupation croissante sur le fléau de la corruption et ses conséquences sur la vie en Thaïlande. Le département suit de près les cas de corruption en Thaïlande et sensibilise l’opinion publique sur ce qui constitue la corruption et comment cela affecte le pays. Finalement, ‘Transparency Thailand’ s’efforce de réunir toute les parties prenantes afin d’agir contre l’escroquerie.

    Kanokkan Anukansai, Transparency Thailand
    Dr Juree Vichit-Vadakan, Secrétaire générale, ‘Transparency Thailand’

    www.transparency-thailand.org

    Hôtes de la Conférence

    Gouvernement Royal Thaï
    www.thaigov.go.th

    Commission Thaïlandaise de lutte contre la corruption (NACC selon son acronyme en anglais)

    La Commission Thaïlandaise de lutte contre la corruption (NACC), fondée en 1999 par la « people’s constitution » aux côtés d’un éventail d’autres cabinets indépendants, est entre autre mandatée avec des pouvoirs d’enquêtes sur les cas de corruption dans le secteur public. Elle est également mandatée pour l’instauration de projets de lutte contre la corruption et la vérification des effets et dettes de politiciens et de fonctionnaires de haut rang suspectés de corruption. La NACC met en place une ‘stratégie contre la corruption’ à l’échelle nationale qui, dévoilée en 2008, fait valoir l’implication morale et l’interaction avec le secteur privé sur les activités anti-corruption. Elle représente aussi l’autorité élue pour la UNCAC qui, il est souhaitable, sera approuvée en 2010.

    www.nacc.go.th

    Ministère de la Justice
    Le Ministère de la Justice, hôte du 11ème Congrès des Nations Unis sur la prévention du crime et de la Justice Criminelle en 2005, est en partenariat avec la NACC contre la corruption. Selon le mandat de la NACC dans le secteur public pour traiter les cas impliquant des fonctionnaires de haut rang, le bureau du comité contre la corruption du secteur public (PACC selon son acronyme en anglais) a été instauré sous le patronage du ministère au début de 2008. La NACC et le PACC travaillent aujourd’hui en parallèle afin de lutter contre la corruption dans le secteur public sous toutes ses formes.

    www.moj.go.th

    “For the organisation of the 14th IACC the Hosts and Organisers signed a Memorandum of Understanding during the 13th IACC celebrated in Athens Greece.”

    Print This Page Print This Page